GRATIS LEVERING van uw kleine pakketjes via Bpost vanaf €50.

Nouvelle étiquette énergétique : qu'est-ce qui change ?

Dès mars 2021, la réglementation européenne sur les classes énergétiques va être modifiée.
En effet, depuis 1995, l’étiquette énergétique européenne vous aide à repérer les produits les plus économes en énergie. Alors, en quoi consistent ces modifications ? On vous dit tout !

Pourquoi modifier l'étiquette existante ?

Les appareils sont de plus en plus performants et les moins efficaces interdits.

Des classes supérieures ont dû être ajoutées au-dessus de l‘échelle initiale de A à G : A+, A++, A+++.

Le choix du consommateur est difficile : en effet les appareils classés A ou même A+ sont parfois les moins performants du marché ...

Quels sont les changements ?

  • Le changement le plus important est la suppression des classes avec des '+'. La nouvelle classification va de A à G. Les nouvelles classes tiennent compte de la consommation quotidienne d'un appareil. Ainsi, un réfrigérateur classé A+ par le passé, pourra porter la classe E à l'avenir et ce, même s'il consomme moins qu'avant. Au lieu de calculer la consommation moyenne d'un lave-linge ou d'un lave-vaisselle sur l'année, le calcul se réalise sur 100 cycles de lavage.
  • Grâce à la suppression des classes avec un ou plusieurs '+', les pictogrammes deviennent plus simples et plus compréhensibles, avec des icônes plus lisibles.
  • Pendant les premiers mois, les classes A et B seront peu fréquentes car très exigeantes. Elles permettront à l'avenir de classer des produits encore plus économiques.
  • Un QR code sur chaque étiquette permettra aux consommateurs d’accéder à une base de données électronique des produits, afin de pouvoir obtenir plus d’informations.

Quels sont les appareils concernés ?

 

Lave-linge et lave-linge sèchants

Lave-vaisselle

Réfrigérateurs et congélateurs
y compris appareils de stockage de vin

Ampoules

Télévisions, écrans et dispositifs d'affichage dynamique

Les points positifs ?

Plus de transparence pour les consommateurs :
grâce à la base de données électronique renseignée par les fabricants.

Des exigences accrues en matière d’écoconception,
notamment concernant la réparabilité ou la recyclabilité des produits.

Des progrès technologiques stimulés :
dans un premier temps les nouvelles classes A et B, très exigeantes, correspondront à peu de produits.

Des économies d’énergie
dans tous les pays européens, à hauteur de 150€/an en moyenne par foyer. D’ici 2030, 38TWh/an seront économisés.

Quels sont les produits payables par écochèques ?

Découvrez toutes les informations sur les écochèques ici.